Le Kouss-Kouss Chez Toit (On Air)

Friche la belle de mai

vendredi 28 août et samedi 29 août

à partir de 19h

Le Kouss-Kouss Chez Toit (On Air)

    Friche La Belle de Mai   

41 rue Jobin 13003 Marseille • 04 05 04 95 04

Cette année nous avons demandé à Sébastien Richard, cuisinier défricheur qui affectionne et s’intéresse particulièrement à l’Harissa en ce moment, d’imaginer les Kouss-Kouss du Toi(T), réalisés avec la Brigade des grandes Tables.

Vous allez déguster le Kouss-Kouss Noir (graines d’orges, légumes, poissons et coquillages), le Kouss-Kouss Végétarien (graines 4 céréales, blé complet, épeautre, camus, maïs, champignons et mendiants), le Kouss-Kouss du Toi(t) (graines fines, poulet/agneau/saucIstres, épices), le Kouss-Kouss de Pépé (graines complètes, légumes et poulet d’ici de Pépé le Roi du Poulet), le Kouss-Kouss Pork (graines d’orge, légumes, cochon confit aux épices)..

 

Dans une ruelle typique du Panier, cœur historique et vivant de Marseille, Sébastien Richard reçoit ses convives autour d’une table d’hôtes urbaine et gastronomique entièrement conçue à son image. Ce Tourangeau d’origine s’est épris dès 1991 des rivages de la Méditerranée, où il a ouvert en 1998 le restaurant La Table de Sébastien (Istres). Plusieurs distinctions du Gault-Millau, ainsi qu’une étoile au guide Michelin, ont rapidement récompensé sa cuisine à prédominance végétale et iodée, qui joue sincèrement le jeu des saisons et du local. Désormais installé dans la cité phocéenne, il s’inscrit volontiers, au sein du cadre intimiste du Panier de Sébastien, dans l’histoire du métier d’aubergiste comme colporteur de saveurs et de savoirs. Fraîcheur absolue des ingrédients, cuissons douces, utilisation équilibrée du sel et des épices : Sébastien Richard, qui concocte actuellement de nouveaux projets, chemine vers un respect toujours plus pointu du goût originel des produits. Sébastien Richard aime particulièrement les voyages source d’inspirations, et affectionne particulièrement l’Afrique du Nord, qui a fait sans doute que « le couscous » ait été son plat préféré pendant longtemps…  Il est également le vice-président de l’association Gourméditerranée.

Kouss-Kouss Noir • 13€
Végétarien • 11€
Pépé • 12€
Toit • 13€

secousse

Vendredi 28 août

    Radio Secousse djset    

   & Davide Bertocchi   

Depuis 2006, Secousse diffuse les plus belles pépites d’hier et d’aujourd’hui via sa web-radio, son label de rééditions, ses mixtapes, edits et ses soirées. À sa tête, un DJ et musicologue français, Etienne Tron. Cofondateur du groupe afro pop The Very Best, il se dévoue à la recherche musicale hors piste depuis plus de vingt ans. Après la web radio, il lance en 2017 le label Secousse. Depuis il enchaine les rééditions afro ou Caraïbes avec un flair infaillible : ainsi le tout dernier EP se voit playlisté et joué notamment par Antal (le boss de Rush Hour) lors des 1ers festivals de l’été. Il s’agit d’une réédition d’un titre sorti en 2002 par Neba Solo, un pur tube afro electro sauvé de l’oubli !

Le projet de l’artiste italien Davide Bertocchi, avec le concours d’Art-o-Rama, est d’explorer les TOP100 iconiques en soumettant cent personnalités proche de la foire d’art marseillaise – curateurs, artistes ou salariés de structures d’art contemporain – à l’exercice fatidique de : « Quelle chanson pour Art-o-Rama ? ». Depuis le toit-terrasse, le jukebox s’activera dans divers lieux de la Friche pour l’envelopper de ses sons le temps d’un vendredi soir fiévreux.

toit2

Samedi 29 août

    Carte blanche à David Walters     

« Creol Soul ! » Deux mots suffisent à David Walters pour qualifier sa musique. Le point d’exclamation pour soutenir le radicalisme et la foi dans sa démarche. Une définition lapidaire derrière les portes de laquelle se cache le dédale d’une culture qui traverse les océans, relie les continents et les îles par un fil invisible mais puissant.

Un lien profondément enraciné qui permet à l’Afrique, à l’Amérique, à l’Europe et aux Caraïbes de converser entre eux avec un langage aussi universel que la musique. À l’image du toit-terrasse de cette année, David Walters y méne un parcours labyrinthique où se perdent les influences, au gré des saveurs cuisinées de l’autre côté du toit, tantôt dj set, tantôt expérimentations sonores.

Pendant quatre heures, David Walters est donc le capitaine d’un bateau qui nous porte vers toutes les rives, sans boussole, mais où tous les chemins finissent par se retrouver, dans une convivialité des échanges désintéressés et insoupçonnés avec le partage comme seul cap.

Image module