LUNDI 26 AOÛT • SOIR

Vallon des Auffes (7e)

Lundi 26 août • soir

19h – 23h

LE COUSCOUS POULPESQUE

au Vallon des Auffes (7e)
Entrée libre dans la limite des places disponibles
Couscous : 8 euros

Le Couscous Poulpesque au Vallon des Auffes

Le MOW (Marseille Octopus Worldwide)
est un festival marseillais créé en 2018 autour de la thématique du poulpe et rassemblant des disciplines comme la gastronomie, la musique et les sciences.

Philippe Ivanez & Nadia Lagati (la cuisine des Jnoun/Gargantuart) cuisinier & cuisinière, artistes, plasticienne, photographe, baroudeurs, direction artistique du MOW, imaginent à un ApérOctopus pour un KoussKouss Poulpesque.

” Le MOW (Marseille Octopus Worldwide)  2019 sort ses tentacules qui viennent insuffler aux amateurs de l’octopode autant de visions de l’animal : délice à déguster préparé par des cuisiniers, cuisinières, chefs d’exception, produit des mers et de la méditerranée ancré dans la culture culinaire séculaire, être inspirant les artistes dans sa représentation plastique, dans son impressionnisme musical, mais aussi  pieuvre qui s’immisce dans les recoins les plus sombres de la condition humaine, monstre lubrique aux huit appendices effarouchant bien des âmes sensibles…”

Cette année, le MOW a lieu de mars à octobre 2019.

A l’occasion de Kouss-Kouss,
le MOW imagine un apér’Octopus pour un couscous poulpesque

 Au programme, ils invitent un DJ set de Lune Citron, un duo amateur de friandises sonores et de beats généreux. Les deux comparses se retrouvent autour de sets croustillants et acidulés. Diggers insatiables, ils aiment partager leur collection souriante de curiosités sonores à danser, venues du monde entier. Leur univers singulier se balade allègrement entre sonorités ethniques et électroniques. Suivra la conférence performée de Anthony Masure et Elise Rigot. Ces deux chercheurs en design sont allés au fond des abysses pêcher un étrange ouvrage de fiction philosophique, le Vampyroteuthis Infernalis écrit par le philosophe Vilém Flusser, ami de Louis Bec, au début des années 1980. Animal des enfers, l’octopode y devient le miroir des médias et de notre humanité.