En 2013, à la Friche la Belle de Mai, dans le cadre de Cuisines en Friche, nous avons accueilli « Je danse et je vous en donne à bouffer », un spectacle plein de saveurs, entre danse et cuisine de Radouane El Meddeb.
Quelques temps auparavant, en 2010, Andrée Zana-Murat, figure emblématique du Café Guitry à Paris était venue nous proposer dix façons de préparer ce plat incontournable, à l’occasion de la publication de son livre aux éditions de l’Epure.
En janvier 2017, avec le Théâtre Massalia, le Teatro Delle Ariette nous a offert un voyage avec « Teatro Naturale », lecture et interprétation intime de l’Etranger d’Albert Camus.
Pour l’été de cette même année, les Femmes d’Ici et d’Ailleurs offraient sur le Toit-Terrasse des recettes cuisinées ici, à Marseille, par des femmes fortes de leurs histoires et de leurs savoir-faire.
Durant toute cette période, deux musiciens singuliers de la scène contemporaine, Rachid Taha, ancien leader du groupe Carte de séjour, et Rodolphe Burger, le chanteur-guitariste fondateur du groupe « Kat Onoma », tournent, quant à eux, les concerts de « Couscous Clan », la rencontre entre deux esprits indépendants du rock français.

L’un des points communs de ces démarches artistiques chorégraphiques, théâtrales, musicales et culinaires : le Couscous.

Du couscous maternel et familial dansé, au couscous dégusté, en passant par le couscous parlé et chanté, ces propos ont suscité le désir d’inscrire à Marseille un rendez-vous annuel de fin d’été associant des lieux et des démarches multiples.
Dans la lignée du « Cous Cous Fest », créé il y a vingt ans en Sicile comme « le festival de l’intégration culturelle », et de « Couscoussi » initié à Alger cette année comme « le rendez-vous incontournable des professionnels du couscous », nous souhaitons initier à Marseille un rendez-vous culturel et artistique autour du couscous, « Kouss-Kouss ».
Du 30 aout au 1er septembre de la Friche à Noailles, en passant par l’Intercontinental ou la J1, des musiciens et des cuisiniers s’emparent de cette première édition.
JEUDI 30 AOÛT
19h-23h
  InterContinental Marseille – Hôtel Dieu,  
  Brasserie Les Fenêtres 
  Hakim Hamadouche trio 
  Lionel Levy et sa brigade 
  Dr Zoom de radio Grenouille sur un mix kouss-kouss 
VENDREDI 31 AOÛT
19h - 23h
  La Friche On Air
  avec le Kabareh Cheikhats et Fatema Hal  
  Palais du Pharo  
  Art-O-Rama et Emmanuel Perrodin  

 

.

SAMEDI 1er SEPTEMBRE
12h-15h
  A NOAILLE (Marseille – 13001)  
  Le Comptoir des Beaux-Arts  
  Le couscous de Souk-Ahras (Algérie) 
  La Goulette 
  Le couscous de Tunisie d’Amor Aissa (comme d’habitude) 
  La Mercerie 
  Le couscous de la mercerie d’Harry Cummins 
  L’Epicerie Idéale 
  Le couscous au poisson, la recette de Reine Sammut 
  Le Petit Saint Louis 
  Le couscous de Abdel Alaoui 

 

 

 

.

SAMEDI 1er SEPTEMBRE
19h-23h
  la friche belle de mai on air
  avec Couscous Clan 
  de Rodolphe Burger et Rachid Taha 
  Fatima Rhazi et les Femmes d’Ici et d’Ailleurs, 
  Gagny Sissoko, Tibn Ali Hussein, Malek Hamzaoui, 
  Sébastien Richard, Frédéric Charlet, 
  Mina Rouabah-Roux, Cyril Martinez, 
  Karine Aprille-Morisse 
Image module

  Du Vendredi 31 aout au dimanche 9 septembre  •  Art-O-Rama

Emmanuel Perrodin • Complet

Latifa Echakhch, Mohamed Ben Slama ou Kader Attia ne seront pas à Art-O-Rama cette année, mais ils témoignent comme de très nombreux artistes d’art contemporain que l’alimentation, le repas, la cuisine, et en l’occurrence le couscous, sont dans l’art contemporain un théme d’investigation.

Dans le cadre de sa résidence à Art-O-Rama avec les grandes Tables, EMMANUEL PERRODIN va réaliser le grand buffet d’ouverture et proposer du 31 août au 9 septembre à midi son interprétation contemporaine du couscous.

On ne cuisine jamais innocemment. Il y a toujours en toile de fond l’Histoire : Histoires de chacun et la poésie du quotidien

Emmanuel Perrodin

Les chefs

avec leurs brigades, leurs orchestres et leurs compagnies !

« Semoule beurrée arrosée d›un bouillon de viandes de mouton, fraîche ou séchée avec quelques légumes, carottes, navets, carde, peut-être de la verdure, pas d’épices, sinon du sel, et servie avec du lait caillé ou du lait »

Le couscous originel Hadjira Mouhoub et Claudine Rabaa Les Aventures du couscous – Sindbad / Actes Sud

Les Partenaires

Contacts

Un événement produit par I.C.I